Au Saint Georges

Publié le 20 Décembre 2012

 
               Au Saint Georges, la brigade fourmille dans la grande salle de réception. Du commis au maître d’hôtel, du serveur au chef de rang tout le monde sait ce qu’il a à faire et s’active dans un calme relatif. Les nappes immaculées, les verres étincelants, les serviettes amidonnées et savamment pliées habillent au fur et à mesure les tables d’une parure festive.
Au bar, les bouteilles millésimées alignées par le sommelier s’acclimatent en douceur à la température ambiante. A leur côté, les petits bouquets de fleurs que vient de livrer le fleuriste attendent patiemment de donner la touche finale et colorée à la mise en place.
Le personnel aux enjambées entravées par de longs tabliers blancs vérifie et dispose les couverts selon l’ordre prescrit par le chef de rang quand Louis, un des serveurs, attiré par une musique venant de l’extérieur s’exclame : c’est la parade du cirque Knie !
Aussitôt, ses collègues s’agglutinent aux larges fenêtres, la mine réjouie.
 
Musiciens, chevaux montés, jongleurs, clowns aux tenues bigarrées, groupe de trapézistes, zèbres, chameaux… défilent au bord du lac dans une joyeuse ambiance pour le plus grand plaisir des Genevois.
- Regardez le jeune éléphant, il s’échappe !
- Il court vers le lac.
Dans la rue et aux fenêtres chacun retient son souffle. Le soigneur va-t-il rattraper l’éléphant ? Déjà les paris circulent. Certains prédisent le plongeon dans l’eau, d’autre la volte-face. Paniqué l’éléphant zigzague sur la pelouse, se fatigue et enfin se laisse maîtriser sous les applaudissements des spectateurs.
-cid_EEDF69B7DD0C4B8496D41B08E5E001CD-AdminPC.jpg
 
- Allons, allons, Messieurs, au travail ! Tout doit être impeccable pour la réception de ce soir ! ordonne le directeur qui vient de surgir dans le restaurant. Ces messieurs dames du F.M.I. ne tolèreront aucun laisser-aller !
 
En réponse, Louis souffle à voix basse : nous n’irons pas au cirque ; ce soir le cirque vient à nous !
La réflexion circule bien vite dans la brigade et tous reprennent le travail un petit sourire aux coins des lèvres.
 
La nuit sera longue.
 
  Kkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Rédigé par Mony

Publié dans #Chemin d'amitié

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

emma 22/12/2012 10:01


oserai-je ? oserai je demander si c'est exprès poue la visite du FMI qu'on a prévu une brigade de serveurs exclusivement masculine ?

Nais' 22/12/2012 09:58


Bonjour Mony !
Superbe récit... Je me demande où tu trouves toute cette inspiration, tu arrives à créer un petit monde à partir d'une photo. C'est assez magique !
J'ai beaucoup aimé ce texte, comme d'habitude :)
Bises, belle journée !
Bonnes fêtes de fin d'année en avance

louv' 21/12/2012 08:10


Très drôle Mony ! Et tellement vrai ! En vérité, nous sommes au spectacle de façon permanente...


Joyeux Noël !


Louv'