Au bord de la grande bleue

Publié le 27 Juillet 2012

francoisgall_trouville_b650.jpg

         François Gall - Trouville

 

 

Les vagues vont, viennent et ourlent d’écume chantante le sable blond.

Dans le ciel bleu de paisibles nuages blancs migrent lentement.

 Au bord de la grande bleue, ils sont assis, paisibles, heureux.

Ici, l’une tricote, l’autre lit. Là-bas, deux groupes d’ados se disputent un ballon.

 

- Il sera imprenable mon château fort, affirme un bambin.

- Regarde mes zolis coquillages, rétorque fièrement sa sœur.

- Le premier dans l’eau a gagné, lance joyeusement la monitrice.

- J’ai chaud ! J’ai soif ! Tu as pensé au goûter ? questionne le gourmand.

- Venez que je vous enduise de crème solaire, dit une mère.

 

---------------------------

 

Les vagues vont, viennent et ourlent d’écume chantante le sable blond.

Dans le ciel bleu de paisibles nuages blancs migrent lentement.

 Au bord de la grande bleue, ils sont assis, inquiets, peureux.

Une prie, l’autre survit. Là-bas, deux groupes d’ados se disputent un crouton.

 

- C’est comment l’Europe ? demande un petit.

- Peut-être comme une oasis, répond sa sœur rassurante.

- Le premier embarqué aura la meilleur place, lance un homme anxieux.

- J’ai chaud ! J’ai soif ! Mangerais-je ce soir ? constate un vieillard fatigué.

- Venez ! Le passeur va nous conduire à la crique, dit celui qui semble diriger.

 

 ---------------------------

 

 Les vagues vont, viennent et ourlent d’écume chantante le sable blond.

Dans le ciel bleu de paisibles nuages blancs migrent lentement.

 

Groupes d’anonymes, mélange de nationalités.

Les uns regardent vers le sud.

Les autres vers le nord.

Seul un filet de mer les sépare.

Où seront-ils demain ?

 

Et, inlassables, les vagues vont, viennent

et ourlent d’écume chantante le sable blond.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Pour Miletune Clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Vivre à deux ou....

Commenter cet article

chloé 08/08/2012 22:42


Superbe! Les vagues, le mouvement de la mer  qui dans un mouvement incessant  te dépose près de chaque groupe de personnages pour te ramener vers le large! J'aime vraiment beaucoup ce
regard que tu portes sur les gens et les chose et que je retrouve toujours dans tes textes ainsi que ta manière d'aborder chaque sujet! Chloé

louv' 27/07/2012 23:00


Et les vagues vont et viennent, et la terre tourne, et le monde s'en fout...


Ton texte est magnifique, Mony.

emma 27/07/2012 14:22


un texte qui balance entre plans larges et zooms, va et vient comme les vagues partout les mêmes, mais pas les rivages, c'est très fort, Mony