L'enveloppe

Publié le 22 Janvier 2021

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’enveloppe est grande… l’adresse rédigée par Maman… de quoi s’agit-il, elle ne m’en a pas parlé, hier soir, au téléphone…  

Une immense photo en noir et blanc… un montage probablement… étrange, il me fait penser à des portées musicales et des notes de musique…

Un petit billet laconique l’accompagne « Granny m’a confié ce document en décembre 1974 et elle me demande de te le confier à mon tour. Je  fais confiance à son instinct comme je te fais confiance, mon amour… Maman »

Décembre 1974 ? Quelques mois avant ma naissance !

Au revers de la photo je découvre la belle écriture de Granny…

« Comme j’aime ce montage de photos de Harold Feinstein prises à Coney Island en 1950, comme j’aime surtout ce que l’on n’y voit pas : notre bonheur à Bob et moi ! Retrouver nos amis sur la plage, danser le rock and roll, le boogie-woogie ou le slow sur des pistes improvisées à même le sable, nager, se dorer au soleil, en un mot vivre avec insouciante notre jeunesse. Les gens, là-haut sur la promenade, assis sur un banc ou déambulant, nous observaient peut-être avec un peu de nostalgie au cœur. Bob, ton père, tu ne l’as pas connu. Le conflit en Corée a fauché bien trop tôt sa fougue de jeune soldat. Mais tu es là, Wendy ma fille, sa fille, et tu es un merveilleux cadeau de la vie !

Bob, mon grand-père, je ne le connais qu’au travers de quelques clichés. Tout comme mon père d’ailleurs disparu dans un accident d’hélicoptère trois jours avant la date prévue pour leur mariage, à ma mère et lui.

Mon cœur bat la chamade, je suis troublée, secouée au plus profond de moi-même. Serions-nous liées par le même destin, Granny, Wendy, ma mère, et moi ?

Qu’a pressenti Granny lorsque je l’ai vue le mois passé ? Pourquoi en m’embrassant, alors que j’étais sur le point de rentrer à New-York, a-t-elle murmuré à mon oreille « tu as l’œil qui pétille, prends soin de toi » ?

Se doutait-elle qu’à mon tour je porte en moi une toute jeune  vie ?

Mais la vie à New-York en cette fin de septembre 2001 a-t-elle encore un sens ? Malcom, mon amour, fauché toi aussi en pleine jeunesse alors que tu accomplissais ton job de pompier, tu me manques tellement !

Réussirais-je à élever seule notre enfant ? Quelle décision faut-il prendre ?

Les notes de musique que me transmet Granny via Maman suffiront-elles pour poursuivre harmonieusement la mélodie de ma vie, de notre vie ?

Doucement je caresse l’enveloppe…

Malcom, pour toi, pour nous, pour ces femmes que j’aime et qui sont des exemples, je voudrais tellement y croire !

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Mil et une - sujet 03/2021 - clic

Harold Feinstein clic et clic

Coney Island années 1940-1950 -montage 1952

 

Rédigé par Mony

Publié dans #Moments de vie, #Vivre à deux ou....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Une saga romanesque trè originale. Il faut esperer que l,enfant à venir soit un garçon pour casser la malèdiction !
Répondre
M
Malédiction ou hasard de la vie ? Merci Emma !
M
Je rejoins Almanito, ce texte sent bon la trame d'un roman qui s'annonce très prenant. Qu'attends-tu Mony ? Nous sommes sur notre faim ;-) Bon week-end à toi.
Répondre
M
Ecrire un tout petit texte est encore à ma portée mais tout un roman, holala, je ne m'en sens pas capable. Merci Martine-Louve, à te lire bientôt !
C
Un texte touchant, une histoire qui semble se répéter d'une génération à une autre . J'aime ta façon d'écrire Mony. Beaucoup d'émotion. Bonne soirée.
Répondre
M
Merci Chinou ! Je te souhaite encore beaucoup d'escapades dans de beaux coins dont tu sais si bien saisir l'âme du bout de ton pinceau...
A
Il faut qu'elle y croit même si cela semble difficile
Répondre
M
Avec sa famille à ses côtés, oui, je pense qu'elle va croire en la vie. Merci Aimela !
A
Voilà les grandes lignes du roman que tu dois écrire, Mony, l'idée est originale et ça sent la saga comme j'aime, romantique dans un contexte historique. <br /> Sinon je dirais que cet envoie dit à la jeune femme de se tourner vers la vie, évidemment qu'elle saura l'élever son petit :)
Répondre
M
Quand je vois le temps passé (pour un mini-texte) à faire des recoupements pour les dates ou évènements afin de ne pas être anachronique, je n'ose imaginer le boulot pour un roman :)
A
Tu n'as plus qu'à dérouler doucement la trame, allons! ;)<br /> (Je corrige envoi sans E au passage!)
M
Oui, je pense qu'elle va opter pour le côté vie.<br /> Quant à écrire un roman, je ne m'en sens pas la capacité, loin de là :)<br /> Et toi, Almanito, quand nous écriras-tu encore des textes sur ton bel univers corse ?