Les deux font la paire

Publié le 13 Juin 2013

 

b.jpg

 

- Rou, rou, Vaillant, tu n’es pas raisonnable !

- Tais-toi, tu vas nous faire repérer. Pense aux micros-films fixés à nos pattes…

- Tu ne manques pas d’air ! Tu changes le plan de vol alors que le général nous a confié une mission de la plus haute importance et je devrais faire profil bas ?

- Ce n’est pas parce que tu es un excellent voilier, Raynal, que tu peux te permettre de me faire la morale, tu n’es pas nommé chef d’escadrille que je sache. Poursuis, ta route si tu veux…

- Rou, rou, cesse ton insolence, nous faisons équipe et il n’est pas question de nous séparer.

- Alors suis-moi !

- Mais Vaillant…

- Pas de mets en effet et moi, j’ai faim. Plus question de battre de l’aile avant d’avoir picoré un grain, il doit bien y avoir quelques miettes sous ce banc.

- Vaillant, tu n’as aucune conscience professionnelle. Si tes aïeux t’entendaient, ils ne seraient pas fiers, eux qui ont combattu comme des braves durant la grande guerre.

- Rou, rou, je n’en crois pas mes yeux ! Une paire de basket… pourtant j’aurais juré que…

- Que quoi ? … Ah ! Mais j’y suis ! Ce cher ami Vaillant a cru repérer de là-haut de jolies colombes noir et blanc et il a oublié son objectif pour jouer au joli cœur. Ha, ha, ha ! Votre vue baisse très cher, vous voilà pigeonné !

- Oh ! Je t’en prie, cesse d’ironiser.

- Et si… et si c’était un leurre pour nous dérouter et nous dévaliser ?

- Tu lis trop de romans d’espionnage, pauvre Raynal.

- Et toi, trop de romans d’amour, rou, rou !

- A propos d’amour, entends-tu roucouler cette humaine au téléphone ?

- Normal, Vaillant, c’est la saint Valentin !

- La saint Valentin ? Aujourd’hui ? Et je suis en service commandé ? La vie est trop injuste !

- Cesse de râler et reprenons notre vol.

- Pff ! Vivement notre pigeonnier !

- Rou, rou, cap Nord-Est. Haut les cœurs, Vaillant, plus que deux heures de route.

- Tu parles d’une vie de prestige ! Des micros-films et deux pigeons à l’heure d’Internet…

- Tais-toi et vole.

 

- …Dis-moi, tu n’as pas un petit creux au fond du gésier ? J’aperçois la démarche oscillante de beautés emplumées par là-bas…

- Rou ! Rou !

---------------------------------------

  Pour Miletune (clic)  -  A propos des pigeons (clic)

Rédigé par Mony

Publié dans #Mes sucres d'orge, #Gourmandises

Commenter cet article

Nais' 09/07/2013 10:42

Bonjour chère Mony ! J'espère que tu vas bien ? :)
Vaillant et Raynal, tes deux pigeons "high-tech" me plaisent bien ! Mon grand-père était éleveur de pigeons voyageurs et avait gagné plusieurs médailles pour cette discipline, une grande fierté... Ce texte ne peut que me plaire :)

Bises, bonne journée !

ABC 05/07/2013 21:19

À chacun sa façon de roucouler !!!

Sagine 17/06/2013 12:46


Peut-on prêter aux oiseaux les pensées et les mots des humains ? J'aimerais bien savoir comment ça se passe dans leur tête. J'espère que ce n'est pas si compliqué que dans la notre. Finalement je
ne le leur souhaite pas. Merci pour la petite dose d'humour.

Aimela 13/06/2013 11:24


je ne sais pas s'ils vont arriver au bon port s'ils s'arrêtent tous  les cinq minutes

louv' 13/06/2013 11:11


La réhabilitation des pigeons messagers, voilà qui me ravit :) rou rou...

emma 13/06/2013 09:48


les pigeons ont peutêtre de l'avenir pour contourner l'espionnage informatique