J'dis ça, j'dis rien !

Publié le 19 Septembre 2013

       Ce texte, lu par Sagine, est à écouter sur son site - De mes yeux à vos oreilles - (clic) -

*****************************

- Moi, j’dis ça, j’dis rien ! Mais avoue qu’il aurait pu faire l’effort de se libérer, ce n’est pas tous les jours que Mémé fête ses quatre-vingts ans. Et puis, se désister si tard, avoue qu’il l’a fait exprès, juste pour m’embêter. D’ailleurs, je l’ai bien vu à son sourire en coin lorsqu’il est rentré… Pff, tu penses, j’ai fait semblant de ne rien voir !

Moi, j’dis ça, j’dis rien ! Mais tu te souviens du foin qu’il a fait quand j’ai refusé de l’accompagner à cette soirée débile donnée par son patron. Moi au moins, j’ai le courage de mes opinions, pas comme lui. Il est toujours prêt à se plier à n’importe quoi pour se faire bien voir, il n’a aucune fierté.

Tiens justement, moi, j’dis ça, j’dis rien, mais avoue que pour se faire bien voir, il pourrait s’habiller d’une manière plus élégante. Et bien non ! Quand je lui suggère d’aller acheter un costume bien taillé pour remplacer celui qu’il use depuis des années, il soupire. Monsieur a, paraît-il, horreur de ce genre d’emplettes. Ce n’est pas à moi qu’il faudrait le dire deux fois, déjà que je n’ai rien à mettre.

Oh ! A propos, tu sais, j’dis ça, j’dis rien, mais hier j’avais enfilé ce pull mauve vieux de 10 ans au moins, tu sais, celui avec le col bateau.  Et bien quand il m’a vue, il a dit : "tu as fait des frais, tu comptes sortir sans moi ?" Non, mais tu te rends compte ? C’est à croire que je suis transparente. Moi j’dis ça, j’dis rien, mais je suis sûre que si je me faisais teindre les cheveux en rouge avec une frange violette, il ne verrait rien !

Heureusement que je t’ai ma Belle, toi au moins tu m’écoutes ! Pas comme lui ! Tu sais, j’dis ça, j’dis rien, mais l’autre matin quand il avait les yeux rivés à son ordinateur, je lui ai annoncé de ma voix la plus douce que si cela continuait ainsi j’allais le quitter. Je te donne en mille ce qu’il m’a répondu d’un air distrait : "tu as raison ma chérie, donne-toi du bon temps"  J’dis ça, j’dis rien, mais je suis certaine qu’il n’a même pas réalisé que je lui parlais.

Hé, je l’entends rentrer ! Arrête de ronronner ma Belle et sors vite au jardin, parce que j’dis ça, j’dis rien, mais il va encore se plaindre de te voir installée dans son fauteuil, de tes poils et tout et tout...

************

- Bonsoir, ma chérie ! Quoi de neuf ?    

- 'soir, mon amour ! Rien de neuf...  

                                             ************************                                                     

Commenter cet article

chloé 02/11/2013 11:20

Je l'ai lu puis écouter et comme toujours je me suis laissée emporter! Quel beau duo et complémentarité! J'espère que le Cd sera un jour accessible car je suis fan et preneuse.Superbe moment. Chloé

Loïc Roussain 20/10/2013 12:11

Au début, une ritournelle, puis un leitmotiv, lancinant, oppressant ... Merci
LOIC

Sagine 21/09/2013 10:01

Formidable ! moi qui ne suis pas proche des chats, je me suis trouvée dans la peau de cette femme, étonnamment très à mon aise. Puis-je donner une seconde vie à ce texte ?

emma 20/09/2013 12:43

bien vu, Mony, ces petites rancoeurs qu'on garde par devers soi, et la douceur d'avoir un confident, fut il silencieux

aimela 20/09/2013 11:00

Je me demande ce qui est le plus triste : vivre seul ou vivre à 2 dans l 'indifférence ( voir haine) la plus totale . Merci pour ce petit bout du " chat" avec les monstres sacrés que sont Signoret et Gabin .

Louv' 19/09/2013 22:48

Quand on n'a plus que le chat à qui se confier...Triste et tellement banal de nos jours. Et puis cet extrait du film "le chat" ...époustouflant ! Ah si les chats pouvaient parler. Enfin, moi j'dis ça j'dis rien :)

Nais' 19/09/2013 22:47

Bonsoir Mony !
Quel monologue ! Elle dira ce qu'elle veut, ça fait toujours du bien de se confier, surtout à un être aussi doux :)

Bises, bonne soirée !