Schmock

Publié le 13 Mai 2012

 
 
                                                                               
- Bonjour Max ! Tu veux bien que je t’appelle Max comme le font tes copains ? Ne crains rien, je suis là pour t’aider.
M’aider, tu parles !  Qu’est-ce qu’elle croit cette infirmière ? Je suis assez grand pour me débrouiller tout seul.
-  J’ai une idée ! Si tu faisais un dessin... ça te plairait de faire un dessin ? Regarde dans cette boîte, tu y trouveras des feutres de toutes les couleurs et voilà un bloc de papier. Je te laisse un moment, profites-en pour dessiner ce qui te passe par la tête et après, si tu le veux, nous discuterons.
Ho là ! Elle veut me piéger cette dame. J’ suis plus un petit môme et puis dessiner quoi ? Faudrait pas qu’il traîne en chemin Schmock. Oui, j’sais, j’exagère, j’ai toujours besoin de lui… surtout ces derniers temps.
- Schmock ???…  Schmock ???… 
D’habitude, il apparaît au premier appel mais ici je ne peux pas crier trop fort, même pas dans ma tête. L’infirmière n’est pas loin, elle me surveille et j’veux pas  qu’elle regarde en moi.  Pff ! J’ai envie de retourner en classe, c’est justement l’heure de math. J’adore ça les maths même que Monsieur Bruno prépare des questionnaires rien que pour moi et mes copains ils ricanent : « chouchou, chouchou »
- Schmock ???…
Pff, où il est ? Il était plus rapide avant, comme la première fois où je l’ai rencontré.  Je m’ souviens, c’était pendant une leçon de piano. J’aime pas le piano ! Moi, je rêve de jouer de la guitare comme Serge le copain de Papa, mais maman dit d’un air pincé que le piano c’est plus Pres -Ti – Gi- Eux.
Des gammes et encore des gammes, on voit bien que c’est pas elle qui s’y colle.
   
511966096 Ce jour là, le métronome m’énervait, m’énervait et tout bas, je disais « schmock, schmock » à chaque battement comme pour me venger de ne pas pouvoir le jeter à la tête de la prof. « Schmock » et j’ai aperçu, assis sur le tabouret, un autre moi. C’était bizarre et super chouette, je pouvais entrer, sortir, jouer à la play-station et mon autre moi, lui, jouait du piano. Bien d’ailleurs, très bien. Si bien que la prof avait l’air étonné et qu’elle a dit : « Bravo, Maximilien, tu as fait d’énormes progrès » C'est depuis lors que Schmock est devenu mon plus fidèle ami. Il est toujours d’accord pour me remplacer quand je l’appelle.
Mais, zuuut ! aujourd’hui, il n’apparaît pas. Il est peut-être fâché ou bien il en a assez de vivre ma vie ? Sûr, c’est pas le pied.
   
- Schmock ???...
Je t’en prie, Schmock, sors-moi d’là. Je déteste cette salle, je m’ sens prisonnier et ces feutres me brûlent les doigts. Ouais ! D’accord ! T’ en as marre de prendre les coups à ma place… je n’ t’en veux pas, tu sais ? Quand mes parents ils s’ disputent, c’est toujours Maman la perdante et je la protège. C’est ainsi. Enfin, TU la protèges en t'interposant.
Quoi ? C’est plus possible ? Comment, tu ne veux plus m’aider ? Schmock, ne m’ laisse pas tomber, sans toi jamais je n’ résisterai. Tu m’ vois, tout seul face à eux ? Et puis, s’ils se disputent c’est peut-être de ma faute... « Maximilien ceci, Maximilien cela » ils ne sont jamais d’accord à mon sujet. Sûr que je les gêne et qu’ils en ont marre de moi !
Non, j'pleure pas... mais bon d'accord, t' as raison Schmonck, je vais dessiner !
 
------------------------------------
(Dessin d'un blog disparu)

Rédigé par Mony

Publié dans #Mes sucres d'orge

Commenter cet article

louv' 13/05/2012 12:04


Shmock est sans doute de connivence avec l'infirmière...Il est temps pour Max de grandir un peu.


Bon dimanche Mony

Mony 13/05/2012 12:10



Il est surtout temps que l'enfant ne se réfugie plus derrière Schmonck et qu'il puisse parler des coups qu'il reçoit.



aimela 13/05/2012 10:32


s'inventer  un autre ( plus fort) pour ne plus avoir mal   cela fait du bien parfois à la condition que cet autre  disparaisse un jour , c'est le cas pour ton petit Max ,
il grandit

Mony 13/05/2012 12:11



Oui, il est temps qu'il parle de son vécu quotidien.



emma 13/05/2012 09:13


très sensible incursion dans la vie intérieure de Max, on aimerait être sur que le contexte n'est pas trop grave pour lui.


et Bonne fête à toi, petite Maman belge

Mony 13/05/2012 12:13



Merci ! Il faut espérer en effet que Max s'en sorte sans trop de culpabilité.