Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Publié le 10 Juin 2012

 

C’est le troisième livre de Delphine de Vigan que j'ai découvert. 

Du premier « Nô et moi » je n'ai gardé que peu d'impressions.

Le deuxième « Les heures souterraines » bien qu'intéressant m’a laissé au final un goût de manque, j’en aurai voulu d’avantage.

 

poster_136846.jpg

Le troisième  « Rien ne s’oppose à la nuit »

restera quant à lui pour longtemps dans ma mémoire.

 

Cette recherche du mal-être qui a poussé la mère  de l'auteur au suicide offre tout d’abord la narration de la vie familiale de ses grands-parents, des drames et des bonheurs de cette famille nombreuse et puis elle prend la forme d’une enquête familiale au cours de laquelle elle laisse à chacun sa version des faits et ses souvenirs. Avec pudeur mais sans compromission Delphine de Vigan exorcise les démons familiaux et par là même sa propre souffrance.

Ce récit nous ramène à notre propre miroir familial et c’est cet aspect qui m’a le plus touchée.

 

  --------------------------------------------------------------

 

Rédigé par Mony

Publié dans #Coups de coeur

Commenter cet article

chloé 13/06/2012 08:30


Coucou Mony, me revoilu! J'ai lu Nô et moi, il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable mais j'avais néanmoins aimé cette rencontre! Je ne connais pas lm'inspire bien  et comme je 
viens d'épuiser mon stock de livres (pas tous de bon choix) c'est l'occasion! Chloé

Sagine 11/06/2012 15:07


J'avais lu les deux premiers, beaucoup apprécié le premier, l'écriture du deuxième mais trouvé le sujet déprimant. J'ai zappé le troisième à cause du sujet. J'ai envie d'histoires gaies. Pourtant
son style est vraiment beau.

Annick SB 10/06/2012 07:14


Tu me donnes envie de l'avoir dans les mains ce livre !  Je ne connaissais pas cet auteur alors merci pour le partage .