Le son du silence

Publié le 30 Mai 2013

 

 4765161879_487656ed2e.jpg

      Tip, tip, tap, top, tip, tip… les doigts de Malika tapotent le clavier à la cadence d’un métronome. Pour l’accompagner, l’ordinateur chuchote une mélodie de fond.

Clic ! L’imprimante fait vibrer ses tambours, court de gauche à droite sur le papier qui s’étire au tempo imposé. Une copie, deux…dix… Malika s’étire, se sent lasse.

Ting ! Un nouveau message atterrit dans la boîte de messagerie après un vol sans souci dans les mystérieux couloirs du Net. Clic ! Malika l’ouvre tout en répondant au téléphone qui vient de réclamer son attention par maintes sonneries. Sa voix se mêle à celles de ses collègues. Brouhaha habituel accentué par le passage incessant des véhicules à quelques pas, de l’autre côté de la baie vitrée.

Objet : Le son du silence en P.J.

Clic ! L’image remplit l’écran d’un paysage aux tons et à la lumière étranges : des champs entourés de quelques bosquets, des maisons aux toits rouges ou gris, une église au clocher pointu et en arrière fond des montagnes mauves.

La main gauche de Malika dépose doucement le téléphone, la droite vient la rejoindre sur le bureau, toutes deux se sentent vacantes.

- Entends-tu Malika, le son du silence ?

La voix de son grand-père est douce aux oreilles de la jeune femme.

- Le son du silence ? A quoi ressemble-t-il ? Au bonheur ?

- Le bonheur, qu’est-ce Malika si ce n’est ta paix intérieure ?

- Et la paix intérieure est-ce du silence ?

- Petite, écoute !

- Ecouter quoi ? Un avion dans le ciel ? Une chanson ? Le bruit de la pluie ?

- Ecoute le son du silence…

- Mais tu parles, un chien aboie, une porte claque…

- Dans ton paysage intérieur, là, tu peux entendre le son du silence.

La voix du grand-père s’est tue. Elle est muette depuis si longtemps…

Malika observe l’image sur l’écran, ressemble-t-elle à son paysage intérieur ?

Non ! Loin de là ! Le son de son silence à elle est fait de joie, de rires d’enfants, de mots doux chuchotés, de secrets partagés, de couleurs vraies, franches et gaies. Le seul fait de l’évoquer le fait vibrer à ses oreilles. C’est un silence vivant et riche de mille petites choses. C’est le son de SON silence.

Ting ! L’arrivée d’un nouveau message sort Malika de ses pensées.

Objet : retour à la réalité

Malika se retourne vers Rachel, sa collègue qui vient de lui adresser les deux mails.

Un clin d’œil, deux sourires. Entre elles, le son du silence est une douce mélodie.

Ce soir elles se retrouveront à l’atelier de peinture et dans l’amitié et l’émulation elles tenteront, avec leur sensibilité propre, d’exprimer leur paysage intérieur.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Pour Mil et une (clic) d'après une peinture de Raymond Queneville à découvrir ici (clic)

source photo - clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Moments de vie, #Chemin d'amitié

Commenter cet article

Nais' 08/06/2013 14:03


Bonjour Mony !
Que c'est poétique... J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce texte, sensible comme toujours. Je n'avais jamais pensé au "silence intérieur", c'est une notion intéressante.

Bises, bon week-end !

emma 30/05/2013 13:07


the sound of silence, à la limite du rêve , un luxe aussi en notre époque où tout est bruit et lumieres agressives

louv' 30/05/2013 11:51


En incorrigible fan de musique que je suis, cela me fait penser à "the sound of silence" de Simon et Garfunkel. Quoiqu'il en soit, à chacun son silence intérieur...

Aimela 30/05/2013 09:53


Je préfère mille fois cette image  à la peinture présentée sur milletune pour cette proposition