Le petit doigt

Publié le 13 Août 2012

 
    Dans l’armoire de la cuisine de mon enfance trônait majestueuse, alléchante, tentatrice et combien de fois maniée une jolie boîte métallique décorée de motifs colorés. Il me suffisait de soulever son couvercle pour humer la bonne odeur dégagée par son contenu. Cuberdons, gommes, souris, violettes, menthes, caramels et autres chiques* aux parfums mélangés me mettaient l’eau à la bouche. J’avais envie de les savourer, de m’en délecter tout en les laissant fondre lentement, l’une après l’autre, sur ma langue. Mais il n’était pas question de se servir sans l’autorisation de Maman et comme pour les fraises ou les carrés de chocolat, nous devions nous contenter de la part accordée à chacun. Cinq fraises, trois carrés de chocolat, deux chiques…
 
 chiques 2  chiques-1.jpg  chiques 2  chiques 1
    Bien sûr, la tentation était grande pour la petite gourmande que j’étais et il m’arrivait, alors que Maman était descendue à la cave ou montée à l’étage, de plonger rapidement la main dans ce trésor de sucreries. Vite, vite, tous ces délices fondaient dans ma bouche et au retour de ma mère j’affichais sur mon visage un air de parfaite innocence. Et pourtant, malgré mes efforts, le dialogue tant redouté était souvent au rendez-vous :
 
- Qui a été dans la boîte à chiques ?
- Pas moi !
- Est-ce bien vrai ? Laisse-moi sentir ton petit doigt.
 
Alors, crânement, je lui présentais mon index tendu.
- Non, pas celui là, disait maman, le petit doigt !
 
Moins faraude, je m’exécutais, l’auriculaire tremblant légèrement.
- Mmm, décrétait Maman, il ne sent pas bon ! Je pense que tu mens.
Privée de friandises pour le restant de la journée, je triturais ce petit bout de moi pour me venger de son infamie, puis, je le portais à mes narines pour tenter de sentir cette fameuse mauvaise odeur que seule Maman percevait.
 
Aujourd’hui, alors que j’aime toujours autant les friandises, il m’arrive encore de repenser à ce petit doigt au délicieux parfum d’innocence et d’honnêteté.
 
 
 ------------------------------------------------------
 
* chique : bonbon, sucrerie dans certaines régions de Belgique
 

Rédigé par Mony

Publié dans #Un peu de moi par ci par là

Commenter cet article

Nais' 19/08/2012 22:23


Un texte bien mignon, respirant la jeunesse d'esprit, avec un bon gout de sucre :)
J'aime beaucoup ton écriture !
Nais'

Lorraine 14/08/2012 17:28


Comme l'enfance est belle, Mony! Et comme tu la racontes bien! J'aime beaucoup ton écriture.

chloé 14/08/2012 10:05


Un texte tout croquant, sucré et plein de fraîcheur qui ravive tant de souvenirs d'enfance ! comme il fait bon se promener dans tes allées! joli choix de musique également, je ne connaissais pas
mais j'aime beaucoup! Chloé

aimela 13/08/2012 13:21


Chez nous, c'était le petit doigt de la maman qui racontait  tout, ce sacré bavard m'en a  fait voir

emma 13/08/2012 08:44


la boite à chiques, c'est charmant, ici c'est le nez qui tourne quand on ment, et le petit doigt de la maman lui raconte tout, une antenne sans doute

jill bill 13/08/2012 07:25


Ah celui ou celle qui n'a jamais commis ce p'tit délit de gourmandise jette le premier bonbon !  Astucieux le petit doigt.... Merci Mony ! Bon lundi de la part de jill

louv' 13/08/2012 07:11


Ce genre de souvenir est impérissable et les bonbons de l'enfance ont toujours ce goût défendu délicieux... Mais tu devais vraiment en vouloir à cet infâme petit doigt qui te trahissait