Le disparu

Publié le 20 Mars 2013

Le courrier du jour – Page 6

Toujours sans nouvelles de B. Phénix disparu depuis le 28

Amélie, voisine de B. Phénix

- Il a quitté la maison à pied aux environs de 10 heures, je le sais, je rentrais de la boulangerie avec ma baguette. Je ne puis rien vous dire de plus, monsieur Phénix est si discret. Célibataire ? Oui ! Et alors, moi aussi je suis célibataire !

Monsieur Jay Bourdon, professeur retraité

- Bertrand, je le connais bien ! Il était fort en math, le gamin ! Il n’a rien d’un voyou bien au contraire. La preuve en est l’obtention avec brio d’un beau diplôme. Oui, oui, d’accord, un peu chahuteur, je le concède mais il faut que jeunesse se passe…

Mélanie Trucmuche, propriétaire

- Ce monsieur Phénix me fait voir rouge. Toujours à rouspéter pour un robinet qui fuit mais jamais pressé pour régler le montant de son loyer. Et maintenant, pffutt ! disparu ! Et je fais quoi, moi ?

Le courrier du jour – Page 1

B. Phénix reconnu aux J.O. de Londres par un couple de notre région !

(lire le témoignage p.7)

Victor Rieux, client fidèle du bar "Le Pharaon"

- Sacré Bertrand toujours à courir la donzelle ! … tout ça au marathon de New-York ! Ne se prive de rien pour vivre une romance bien corsée ! Marcel, remets-moi un petit rouge.

Maria N. et Valérie A. – pensionnaires du home "Mèches d’argent"

- Mais si, rappelez-vous ! …c’est le fils de Germaine… oui, Germaine de la Buissière. Le kiné m’a dit qu’il paraît qu’il a tué son chien, la voisine l’aurait retrouvé sanguinolent au fond du jardin. C’est une honte, je vous l’affirme Valérie ! Comment ? Je parle trop fort ? Mais c’est vous, ma bonne, qui êtes dure d’oreille ! Quoi ? J’ai peut-être mal compris ? Vous ne manquez pas d’air !

Alain Pair – contremaître

- Bof ! ce n’est pas une grosse perte ce Phénix des hôtes de ce bois. N’était pas à pousser un "ahan" de trop Monsieur l’Ingénieur. Un planqué, moi je vous le dis ! Aigri ? Moi ? Comme vous y allez ! C’est pas vous qui vous levez à quatre heures du mat’ tous les jours !

Le courrier du jour – page 1

L’ingénieur B. Phénix parti avec l’argent de la société N. ? Vie de Nabab sous une autre voie lactée ? (lire p. 2)

 ---------

L’inspecteur Mambo dépose ses notes sur son bureau en soupirant. Il s’étire, fait craquer ses doigts un à un et s’installe face à l’ordinateur.

Bertrand Phénix disparu depuis le 28 a été retrouvé ce jour au 56, rue Dévène à L. par un voisin intrigué de voir le portail entrouvert depuis près de trois semaines. Il a sonné plusieurs jours de suite à la porte d’entrée pour faire connaissance de l’homme qui venait d’acheter la maison et finalement il a pénétré dans le jardin, a vu la porte de la cuisine grande ouverte et a crié quelques fois " il y a quelqu’un" Il allait repartir bredouille quand il a entendu des tapotements dans une tuyauterie. Il a alors appelé nos services qui ont forcé la porte de la salle de bains.

Monsieur B. Ph. gisant en chien de fusil à même le sol a été emmené en ambulance à la clinique Des Bruyères.

Il semble qu’il installait une douche dans cette maison qu’il venait d’acquérir et qu’il aménageait depuis quelques semaines. La porte, repeinte de frais et sans clenche, semble s’être refermée emprisonnant B. Ph. Son GSM et son porte-feuille ont été retrouvés dans la cuisine.

Très amaigri, l’homme semble avoir survécu grâce à l’eau courante dont l’arrivée n’avait heureusement pas été coupée et à un tube de vitamines retrouvé vide à ses côtés.

La fenêtre qui s’ouvre uniquement en basculant donne sur le toit du garage et B. Ph. n’a pu signaler son emprisonnement.

Ouf ! Le rapport est terminé et l’inspecteur Mambo qui déteste cet exercice de synthèse est soulagé. Et tant pis pour la lecture ironique qu’en fera le commissaire.

Demain, Mambo sera en partance.

Vive les vacances !

  ---------------------------------

Rédigé par Mony

Publié dans #Moments de vie

Commenter cet article

Nais' 24/03/2013 20:26


Bonsoir chère Mony !
J'ai bien aimé la disposition de ce texte, qui t'a permis de faire parler si bien la concierge que le "poivrot" du coin ^^
Un Phénix ne meurt jamais, la preuve ?
Cette histoire m'a fait sourire, merci pour tes récits qui me plaisent tous !
Bises, bonne soirée

emma 20/03/2013 13:00


bon c'est bien, ça finit bien, mais que de monde pour se soucier d'un quidam même pas chanteur ou footeux

louv' 20/03/2013 11:26


C'est bien connu, les absents ont toujours tort ! Et la rumeur va si bon train...


Bien vu, Mony !