Le bocal

Publié le 1 Avril 2013

 
 
Nighthawks
 
Fantail et moi, on cohabite en face du Phillie’s. Au vrai, on nage dans le bonheur !
 
- Molly, je m’sens comme un poisson dans l’eau ! me dit souvent Fantail.
 
Faut avouer qu’on se la coule douce. On n’a rien d’autre à faire que d’observer le bocal d’en face.
C’est Fantail qu’a donné ce nom au bar. Peut-être à cause des vitres et de la forme arrondie à la jonction des rues ? Ou alors parce qu’on peut observer sans limite les énergumènes qui y fraient ?
   
- Molly, t’as vu ? La rousse a enfilé sa robe rouge ce soir, tu sais celle à écailles ton sur ton. Elle est superbe !
 
Il fait une fixation sur la rousse ce Fantail mais flop ! J’m’en fiche, j’suis la plus belle !
 
- Hé ! Hé ! Molly ! T’as vu ? C’est elle qui paie les consommations.
 
Et alors ? Et alors ? Moi aussi, j’paie nos consommations ! D’ailleurs j’partage tout avec lui. Heureusement, Fantail, c’est pas un maquereau comme le type là qui s’colle à la rousse. Je supporterais pas moi de rendre tous mes comptes à un mâle ! Toujours tiré à quatre épingles ce mec. La chemise amidonnée, la cravate bien serrée, le costard impec et le chapeau bien posé… pourrait avoir la classe mais moi, l’odeur de marée, je supporte pas !
 
Ce soir, c’est Popeye qui est d’service au comptoir. N’a l’air de rien le maigrichon mais il est fort. Faut l’voir faire la mise en place. En deux temps trois mouvements les casiers vides sont embarqués et remplacés par des garnis. Le lait, le sucre, le café en grains, les bouteilles d’alcool atterrissent là où il faut. Parfois dans son sac, mais ça c’est une autre histoire…
Fantail et moi, on ne l’dénoncera pas à son patron, y a pas danger alors là non, pas de danger ! D’ailleurs Fantail et moi, on l’aime pas beaucoup le patron. L’amiral, comme dit Fantail, c’est plutôt la mouche du coche et les mouches, nous, on élimine. Alors si Popeye arrondit ses fins de mois tant pis pour l’amiral, n’a qu’à bosser un peu plus et pas toujours donner des ordres quand tous les tabourets ont un derrière en vis à vis.
- Hé ! Molly ! Tu entends ?
 
Mais il me prend pour une moule ce Fantail ? Bien sûr que j’entends !
C’est encore l’autre énergumène, le pas très frais, qui a extrait de la monnaie de sa poche fripée et l'a glissée dans la tirelire du juke-box.
Glen Miller ! In the Mood ! A plein volume comme d’hab !
Y a pas à dire ça met de l’ambiance, on ressent les vibrations jusqu’ici. Fantail ne tient plus en place, il frétille comme un jeune gardon.
 
Ti la pia, talalalala, ti la pia… c’est syncopé, on aime ça, nous !
 
Le pas très frais par contre n’est pas plus joyeux. Faut l’ voir, le nez dans son verre.
 
-Tiens, ils s’en vont et Popeye éteint les néons, me dit Fantail.
 
Ahhh ! On s’étire d’aise. Quelle belle journée et quelle belle soirée on a savourées. Il est l’heure à présent de piquer un petit somme. Posé sur l’appui de fenêtre, notre aquarium diffuse une lumière douce, relaxante, zen. On y est si bien Fantail et moi.
- Bonne nuit Molly !
- Bonne nuit Fantail ! A demain.

Avec la complicité de Dalma-dog 
   

Rédigé par Mony

Publié dans #Mes sucres d'orge, #Moments de vie

Commenter cet article

louv' 02/04/2013 07:11


J'adore ce dialogue entre poissons observateurs des créatures sur pattes. D'ailleurs, parfois je me demande qui vit dans le bocal : nous ou les poissons ? :)


Bonne journée Mony.

Nais' 01/04/2013 10:34


Bonjour Mony !
Encore un joli tableau que tu nous offres. J'adore tes textes, car ils sont toujours emplis de cette sensibilité et de beaucoup d'images qu'on se fait automatiquement en lisant.
J'adore les poissons Molly et en ai quelques un à la maison ;)
Bises, bonne journée à toi

l'oeil qui court 27/03/2012 22:41


Scothée à l'écran, les hanches animées d'un balancement soyeux, j'avale la mystification sans barguigner. Le clin d'oeil du début vite oublié, je rentre dans une histoire grinçante de couple. En
fait, elle est un peu poissante (haha). Je n'aime pas le poisson, mais alors pas du tout. Mais comme ça en bocal, nourri par un autre, c'est plutôt réjouissant le poisson.

emma 17/03/2012 08:00


pas mieux que Hopper pour nous plonger dans ce monde de cinoche qui nous imprègne - tes personnages ont le ciné permanent dans le bocal en panoramique