Comme une princesse

Publié le 25 Novembre 2012

 
 
                Il n'est pas facile de trouver la position idéale pour lire mais là, pour une rare fois, je suis installée comme une princesse. Pas de télé allumée, pas de relégation dans la cuisine où tant de fois ma chaise grinçante partage mes lectures, non, cette après-midi la maison est tout à moi et le divan garni de coussins moelleux est mon Eden, ma terre promise. Ce moment tant attendu je m’en délecte, le savoure comme un caramel mou qui lentement fond dans la bouche et fait saliver de bonheur.
 
jeune-fille-rebelle.jpgLe livre est d’un petit format, agréable au creux des mains et sur sa couverture La Jeune fille Rebelle, telle Mona Lisa, me fixe de ses yeux énigmatiques. De Vinci ? Oui, c’est bien à lui que l’on doit ce portrait de Ginevra Benci. Déjà les phrases courtes et rythmées m’emmènent, à contrario de ce que suggérait le tableau d’époque Renaissance, vers le cœur du Moyen-âge. Blottie bien au chaud, je frissonne pourtant au centre d’un hiver en tous points semblable à ceux que nous vivons et je suis plongée en totale immersion dans une chambre où se démènent des servantes autour d’une femme en couches.                                                                                            Naissance, enfance, père dur, mère absente, batailles, leçons d’escrime, douleurs, joies ou pertes se succèdent et cette petite fille rebelle se fait attachante au fil des pages. Mes racines ne sont pas loin, les lieux évoqués me sont non pas familiers mais connus et les évocations historiques me ramènent à mon manuel scolaire tant de fois feuilleté avec ravissement. La bataille des éperons d’or, les guildes puissantes mais aussi le port de Bruges ou les épidémies de peste se mêlent à des croyances extravagantes, à des amours contrariés.
 
De temps à autres, je lève les yeux, regarde se chamailler les moineaux et les mésanges autour de la mangeoire installée sur la terrasse, observe une pie ou une merlette à l’affût d’une croûte de fromage, d’un bout de pomme. Puis à nouveau, d’un grand saut dans l’espace-temps, je m’en retourne à l’ère médiévale.
 
Mais déjà Marguerite de Flandre quitte le château de Male, déjà d’autres épreuves l’attendent et le livre se referme à regret laissant un état de manque bien présent m’envahir. Et tandis que l’obscurité s’installe peu à peu le goût du caramel fait place à une faim qui tiraille mes neurones.
Alors, étrangement, je me surprends à chantonner "Google, Google es-tu là ? Vas-tu m'en révéler davantage ? " 
Et l'ami fidèle poursuit la magie...  
  ------------------------------------------------------
- La jeune fille rebelle - de J.-Cl. Van Rijckeghem et Pat Van Beirs 
 
 
 
 

Rédigé par Mony

Publié dans #Un peu de moi par ci par là

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lorraine 27/11/2012 22:28


L'histoire d'une jeune fille d'autrefois savourée en une après-midi d'automne, c'est ce genre de régal que souhaitent toutes celles pour qui la lecture est ce bateau qui emmène loin. Si loin! Un
cadeau de Noël à se faire, sans hésiter. Merci, chère Mony,


 


Lorraine

aimela 26/11/2012 08:56


Une belle façon de faire de la pub pour un livre que tu aimes , je suis passée sur tes liens  pour en savoir plus

chloé 25/11/2012 09:35


Bonjour Mony!Moi aussi,  je t'imagine bien dans ton Eden, confortablement installée avec ton bouquin,  au milieu de coussins moelleux.Ton récit a à son tour éveillé mon appétit et me
voila moi aussi  sur Google pour en savoir plus sur cette Marguerite Flandres! Une jeune fille avant gardiste , au caractère trempé avec un père qui projette en elle ses désirs innasouvis
d'avoir un garçon... Voila des ingrédients qui me sont familiers et qui me donnent envie  d'en savoir d'avantage. Idée de bouquin pour Noël par exemple! Merci à toi de ce partage. chloé

jill-bill.over-blog.com 25/11/2012 08:49


Bonjour Mony !  Si bien décrit que je t'imagine sans peine au sofa.... Merci pour ta page du dimanche... et qui sait en sauras-tu plus, oui mister Google !!!  Bien amicalement, jill