Aujourd'hui, elle (04)...râle.

Publié le 24 Juillet 2014

Aujourd'hui, elle râle !

Non pas d'avoir un an de plus, non pas de compter autant de décennies.

Aujourd'hui, et depuis quatre jours déjà, elle est enchifrenée et cela commence à bien faire.

Et toc ! Elle a pu placer un beau mot pour cette vilaine chose qui l'ennuie.

Aujourd'hui, pas de grande fête, elle n'en est plus à ce stade.

Pas même un petit resto ? Un verre de rosé bien frais ?

Non, aujourd'hui, elle râle !

 

Quoi ? Plus de livres à lire ?

Elle a sorti la voiture et tant pis pour la couche d'ozone, elle a rejoint la bibliothèque.

Trois cents mètres à pied qu'est-ce ?

Un marathon dans le brouillard quand on est enchifrenée.

Non, les chiffres elle ne les apprécie pas particulièrement mais elle aime les mots.

 

Quoi ? Porte close ?

Décidément sa mémoire lui joue de vilains tours. Il y a quinze jours, elle s'est retrouvée dans la même situation à lire "En juillet, ouverture uniquement le samedi matin"

Et râle et râle !

Madame Bâ et Mali, ô Mali  ont repris le chemin de la maison. (voir liens sous l'image)

Quoi ? Du dos d'un livre Erik Orsenna semble lui faire un sourire ironique ?

La fièvre n'est pas loin.

 

Mali ? Niger ? Algérie ?

Une fois de plus le transport aérien a fait des victimes.

Elle se remémore le voyage en avion de Madame Bâ, Don Quichotte malienne...

Comme le langage écrit d'Erik Orsenna est riche et agréable....

Allons, elle lui sourit à son tour.

 

Elle râle, elle peste mais qu'est-ce qu'un rhume mâtiné d'une pointe d'angine et pimenté d'une toux à côté de tous les conflits et/ou catastrophes de notre monde ?

Deviendrait-elle plus sage ?

Elle se surprend à chantonner.

Ma sqwaw semble aller mieux, constate le Grand Sachem en fin psychologue.

Bon anniversaire !

------------------

Madame Bâ - clic  -  Mali, ô Mali - clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Un peu de moi par ci par là, #Aujourdhui elle

Commenter cet article

Lorraine 27/07/2014 16:58

Il y a des jours où rien ne va, même si on fait son possible, même si on ne veut pas râler. Mais on râle plus parce qu'on n'est pas vrainent soi-même que pour une raison déterminée. Tu le dis très bien dans cet article "enchifrené", à lui tout seul capable de nous faire perdre tout optimisme!
J'espère que tu vas bien, chère Mony? :)
Lorraine

Mony 27/07/2014 18:10

Oui, Lorraine, merci.

emma 26/07/2014 09:50

une page de journal intime, c'est charmant et la photo aussi - enchifrené, ça sent sa Comtesse de Ségur, je kiffe le charme désuet des mots un peu oubliés...bon anniversaire, Mony

Mony 26/07/2014 10:39

Merci Emma !

Louv' 25/07/2014 21:09

Tu étais une très jolie petite fille, dis donc. Eh bien bon anniversaire, chère enchifrenée :)

Mony 25/07/2014 21:28

Merci, Louve !

aimela 25/07/2014 16:34

Tout comme Jamadrou dont je viens de lire le commentaire, j'aime bien moi aussi ce mot d'enchifrené. J'espère que cela ne va pas durer plus longtemps.
Que tu es jolie sur la photo et tes gardes du corps aussi .Excuse moi, j'ai oublié ton anniversaire, j'ai plein de trous dans la tête. Joyeux anniversaire et mille bisous .

Mony 25/07/2014 16:44

Merci ma belle.
Moi aussi, j'oublie toutes les dates.

jamadrou 24/07/2014 19:42

"Enchifrené" un mot qui m'était inconnu et qui me plaît bien!
il est tellement plus rigolo "qu'enrhumer"
cette si jolie petite fille c'est toi Mony?
est-ce à toi que je peux souhaiter un bel anniversaire et te faire une grosse bise juste pour me frotter à tes microbes et pouvoir dire autour de moi, atchoum, je suis enchifrenée!

Mony 24/07/2014 20:32

Et oui, c'est moi et mes gardes du corps. Merci Jamadrou !