La chambre bleue

Publié le 24 Mai 2014

"Georges Simenon accueille le commissaire Jules Amédée Maigret"

Ah ! Jules Amédée, je suis heureux de vous voir. Installez-vous, mon cher. Non, je ne souffre pas de la chaleur mais je vous en prie, mettez-vous l’aise. …

Jules, je vous connais parfaitement et je m’aperçois que quelque chose vous tracasse. Comment ? Fumer la pipe vous attire désormais des regards courroucés ? Voyons, Jules Amédée, ce n’est pas vous qui allez prendre ombrage du qu’en dira-t-on ! Regardez-moi, personne ne me fait de reproches, bien au contraire les braves gens s’assoient à mes côtés, voire sur mes genoux pour me faire un brin de causette.

Des selfies ? Et bien oui, des selfies avec mes lecteurs ! Il faut vivre avec son temps Jules ! C’est cela qui vous tracasse ? Oui, tout évolue… l’ADN ? Oui, Jules, je connais, et Internet aussi. Tout va trop vite ? Trop de brutalité, de sang ? Allons, mon cher commissaire, vous avez la nostalgie de votre époque mais que diable, mon ami, le monde est toujours aussi passionnant et croyez-moi, d’ici, j’ai tout le loisir d’observer les mœurs des contemporains. J’engrange, Jules, j’engrange…

Et comment va Madame ?

Oh ! Oh ! Jules quelle flamme tout à coup ! Aurais-je titillé l’endroit qui vous chagrine ? Elle espérait prendre quelques jours de repos à Cannes ? En plein festival, avouez, ce n’est pas à recommander. Oui, oui, je le reconnais, votre épouse a du caractère sous son aspect effacé !

Et ? Et.. ? Ne me dites pas qu’elle ressent soudain le désir d’être sous les feux des projecteurs. Si ? Que je lui explique pourquoi vous n’apparaissez pas dans "La chambre bleue" ? Mais Jules Amédée vous avez plus de cent autres récits à votre actif. Non, commissaire, bien qu’auteur je n’ai aucune influence sur le choix d’un réalisateur. Allons, cher ami, souriez, nous sommes filmés par des touristes japonais !

Qui sait, peut-être serais-je invité au Palais des Festivals le soir de la remise des César. Promis, Jules Amédée, je vous raconterai !

Remettez mon bonjour à Madame Maigret…

---------------------------------

"La chambre bleue" de Georges Simenon

Film de Mathieu Amalric en lice au Festival de Cannes - clic

Banc George Simenon de l'artiste Roger Lennertz - Liège - Photo Mil et une - clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Chemin d'amitié

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lorraine 26/05/2014 16:05

Tout à fait d'actualité cette rencontre improbable entre l'auteur et son personnage! Et fort bien tournée, chère Mony, J'ignorais que Simenon avait son band à Liège, je m'en réjouis, il méritait un peu de repos cet avaleur de papier, ce grand écrivain! Merci pour ton texte charmant et Madame Maigret en quête de festival!...:)

Lorraine

aimela 24/05/2014 16:20

eh oui ! Maintenant il sera obligé de fumer que chez lui. Pauvre Maigret

Louv' 24/05/2014 15:37

Très drôle cette rencontre entre l'auteur et son personnage. Question : que faire de nos jours, de la pipe de Maigret ? La remplace-t-on par une cigarette électronique ?....Pauvre commissaire, son image en prend un sacré coup !