Jeu de piste

Publié le 25 Décembre 2013

Jeu de piste

-  Antoine, comment qu’tu disais ?

- Quoi ?

- Ben, le chose là, le spooort…

- Le géocaching ! C’est un jeu de piste avec un GPS et…

- Et quoi ? Tu sais, la géographie et moi…

- Pourquoi tu poses des questions si tu n’écoutes pas les réponses ?

- Pasque… pasque… je m’ennuie tiens ! Rester cloué sur une chaise devant la fenêtre alors que pourrais être dehors à fendre du bois ou dans la remise à préparer mes nouvelles rames à haricots avec la porte ouverte sur la campagne enneigée ça me démange !

- T’avais qu’à pas vouloir grimper à l’échelle, à ton âge !

- Mon âge, quoi qu’il a mon âge ? C’est le même que l’tien ! J’pouvais quand même pas laisser pendre les stalactites au-dessus de la porte, ça peut tuer quelqu'un ces glaçons quand ils se détachent du toit.

- Ou quelqu’une ? … la postière par exemple…

- Et gna, gna, gna… t’es qu’un jaloux mon pote !

- Jaloux de ton pied cassé ? Allons bon Alexis tu gamberges là !

- Fais pas ton intéressant avec tes mots à cinq sous…. Géocachette, géo..

- Géocaching !

- Oui, bon si tu veux… dis-moi Antoine, tu crois que tous ces gens qui passent sur le chemin, à pied ou à ski ils cherchent un vrai trésor avec leurs GPS ?

- Ben non, ils s’amusent à se repérer et ils découvrent le pays.

- (soupirs)… Antoine ?

- Quoi encore ?

- Tu ne nous resservirais pas un peu de gnôle ?

- Si tu me prends par les sentiments…

- A la tienne ! … Dis, nous aussi nous faisions de jeux de piste quand nous étions mômes, tu te souviens ?

- Mumm !

- Et pour nous repérer, Antoine, on a toujours regardé le soleil et les étoiles dans le ciel ou les lumières dans la vallée…

- Mumm !

- Mumm, mumm ! Tu finiras vache mon cher !

- Et toi, tu n’es qu’un vieux rétrograde.

- J’ai peut-être pas de grade mais je vais te dire, toi et moi on devient grognons à rester enfermés. Vivement le printemps !

- Ecoute, voilà la factrice !

 

- Bonjour ! Monsieur Antoine je pensais bien vous trouver ici... voici votre courrier et voilà votre journal, Monsieur Alexis.

- Merci Marinette ! Et la route comment elle est ? Pas trop difficile la tournée ?

- Salut Alexis, au revoir Marinette, je vous laisse papoter…

- Et gna, gna… Un peu de calva, Marinette ?

- Allons, allons, Monsieur Alexis… Oh ! et puis zut pour le règlement, il fait si froid dehors ! Une larme, Alexis, rien qu’une larme !

- Dites-moi, Marinette, vous connaissez le géocaching ?

-----------------------

Frits Thaulow - clic  --  Pour Miletune - clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Chemin d'amitié, #Moments de vie

Commenter cet article

Louv' 26/12/2013 19:02

Drôle ce dialogue ! Un petit bijou de plus à ton actif...

Jelony 26/12/2013 12:50

Antoine et Alexis se réjouissent de pouvoir gambader dans la neige, mais elle n'est pas encore là !
Joyeux Noël Mony

aimela 26/12/2013 08:57

Pas très drôle de rester cloué sur une chaise alors un peu de papotage avec son copain et la postière lui change les idées :)

emma 25/12/2013 13:18

sympathiques échanges taquins entre des personnages qui sonnent vrai. Une question que je me pose chaque jour : pourquoi les Wallons s'obstinent ils à se dire Belges alors que leur culture est la nôtre ?