Le serpent aux points noirs

Publié le 24 Janvier 2017

Il m'est amusant et intéressant de relire après quelques temps l'une ou l'autre de mes petites peintures avec mes mots. Ici et là, je découvre mes petites manies ou travers.

Aujourd'hui ce sujet  m'inspirerait-il cet univers ? Serais-je plus brève ou parlerais-je à la première personne ? Quelques questions me traversent l'esprit mais mes petites peintures vivent leur petite vie et je n'y fais pas de retouche.

Le texte ci-dessous, inédit sur ce blog et écrit pour Mil et une, date de mars 2013. Près de quatre ans déjà !

      Gisel est rentrée à dix-huit heures le cœur au bord des lèvres. C’est à peine si elle a pu lancer un « buenas tardes » à l’adresse des joueurs de dominos attablés à même le trottoir. Rodolfo, son père, comme toujours entièrement accaparé par une discussion sans fin, ne s’est pas aperçu de son retour. Romario et son cousin Silvio ont vaguement répondu d’un « saludo » distrait. Seul Angel, le quatrième joueur, a détourné la tête du jeu et l’a transpercée de son regard de braise.
 
Angel… Angel son amoureux depuis l’enfance… Angel qui a réussi de brillantes études et qui, faute de mieux, se contente de petits jobs précaires. L’aime t-elle encore ? Elle en doute.
 
Cuisine, routine.
 
Non !
 
Nauséeuse, Gisel abandonne les casseroles et va s’étendre dans le salon. Au dehors, les voix se mélangent, irritée pour l’un, moqueuse pour un autre. Le tac-tac cadencé des dominos frappés contre leur support rythme la partie, âpre comme toutes les parties. Qui va emporter la donne en finale ?
 
Gisel a mal au cœur, au ventre. Elle n’en peut plus de faire semblant… Comment dire à son père son vécu ? Depuis le départ de sa femme, Rodolfo la considère comme sa bonniche plus que comme sa fille. Où est sa mère à présent ? Pourquoi les a-t-elle abandonnés ?
 
Tac-tac font les plaquettes…
 
Clic-clac faisaient les instruments du docteur Garcia le matin à la clinica.
 
Gisel se revoit à l’arrêt du bus. Pas celui habituel pour l’usine à cigares, celui pour la petite ville voisine.
 
10 heures, clinica, service obstétrique – IVG prévue à 10h30’
 
Tac-tac… clic-clac
 
Gisel les yeux fermés envoie Miguel, le contremaître, au diable. Pourquoi l’a t-il violée ce barbare ? Pourquoi devoir subir ces tourments par sa faute à lui qui se gausse de ses conquêtes forcées ?
 
La voix de Rodolfo se fait plus vive, le rhum qu’il consomme entre chaque partie de dominos le rend peu à peu agressif. Pourtant, il était si doux naguère…
 
Tac-tac… Gisel reforme en pensée un joli serpent aux points noirs, lentement il zigzague sur la table de la cuisine au gré de sa fantaisie et Rodolfo, son père, la regarde faire en souriant puis sagement elle range les dominos dans la boîte, Maman doit dresser la table…
 
Tac-tac… Gisel est fatiguée… dormir… Maman ? demain Gisel s’enfuira à La Havane… dessiner, peindre, danser, rire… la vie sera belle… Maman ? si fatiguée…dormir…le serpent aux points noirs…
 
Rodolfo d’un cri de plaisir victorieux clôture le jeu en empochant la mise. C’est l’heure du repas et il a faim. Pourquoi sa fille ne l’appelle t-elle pas comme d’habitude ?
 
Mam… ?
 
Une mare de sang tâche la robe de Gisel et le tissu du divan.
 
La jeune femme git livide comme la mort qui insidieusement l’a saisie.
 
-----------------
 
                                    source image - clic - pour Mil et une en 2013 - clic

Rédigé par Mony

Publié dans #Solitude au bout du chemin, #Moments de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aimela 25/01/2017 09:55

Les horreurs faites aux femmes sont très très loin d'êtres terminées malheureusement , j'ai même l'impression que l'on retourne en arrière . Continuons à nous battre

Mony 25/01/2017 18:01

Oui, continuons à dénoncer toutes ces horreurs.
Merci Aimela !

chloé 24/01/2017 16:48

Quel plaisir de te retrouver ici, de te lire et de voir s'inscrire Janvier 2017! Je ne devais pas être encore sur Mil et une quand tu l'as écrit car ce texte aurait sûrement fait écho et marqué ma mémoire! Il y a eu tant de drames similaires passés sous silence qui ont connu des dénouements tragiques! Fin de la partie hélas pour elle!Chloé

Mony 25/01/2017 18:00

Je vais essayer d'être plus présente sur mon blog, promis.
Merci Chloé !

emma 24/01/2017 15:31

"Pourquoi l’a t-il violée ce barbare" parce qu'il en avait le pouvoir - une forte et douloureuse histoire en marge de la partie de dés, le titre est super

Mony 25/01/2017 17:58

Maudit pouvoir ! Merci Emma !

Loïc Roussain 24/01/2017 14:08

C'est dramatique, très pesant, superbe.

Mony 25/01/2017 17:58

A l'image de ce que peut être la vie... Merci Loïc !